Vous êtes ici : Accueil » Quelles sacoches pour quel voyage ?

Quelles sacoches pour quel voyage ?

Que ce soit pour un achat ou pour une location la question du matériel adéquat se pose : sacoches, remorques etc… De quoi a-t-on vraiment besoin en termes de capacités de chargement ? Il serait un peu trop facile de se dire que qui peut le plus peut le moins et prendre plus grand quitte à avoir de l’espace libre. Car cela représente un coût supplémentaire en matériel et un poids plus important une fois chargé.

Voyager léger

L’un des intérêts de l’itinérance à vélo est de voyager léger. D’emporter le nécessaire et non pas le maximum. Facile à dire…

Les critères

Tout dépend du voyage, de la façon dont on envisage le trajet et de ce que l’on compte faire. Si l’aspect sportif est important et que l’on prévoit principalement de rouler, alors le matériel emporté est minimal et léger. Si l’on veut pouvoir aller au restaurant, visiter les villes, musées,  monuments, fréquenter les festivals, aller à la plage etc.  alors on prévoira plus de vêtements « civils » de rechange, des chaussures adéquates etc. et donc le volume sera plus important.

Avant que d’emporter smoking et robe de cocktail, il faut d’abord prévoir :

  • l’outillage nécessaire pour faire les réglages et petites réparations sur le vélo,
  • une trousse de premiers secours
  • le nécessaire de toilette
  • papiers, chargeurs, téléphone et un canif.

Ensuite, en fonction des vêtements, chaussures, si l’on part en camping ou non, on choisira ses sacoches.

Quelles sacoches ?

La sacoche de guidon me paraît indispensable. La fixation universelle s’installe directement sur la potence et ensuite la sacoche peut facilement être enlevée et replacée. Elle est fournie avec une bandoulière qui permet de la transporter avec soi. On peut donc y mettre les papiers, argent, téléphone, écouteurs etc, ainsi qu’un peu de nourriture (barres de céréales, chocolat…) et un coupe-vent compact. Ces sacoches sont conçues pour s’ouvrir vers l’avant et donc le contenu en est accessible en roulant, si l’on est un peu habitué à tenir le guidon d’une seule main. Elle permet aussi d’installer un porte-carte pour la navigation. On y ajoute souvent plein de petites choses et elle est rapidement bien pleine. C’est le sac à main du randonneur à vélo.

Découvrez notre rubrique sur les sacoches vélo

Les sacoches de cadre ou Bikepacking

Aujourd’hui, pour les sportifs et les minimalistes la mode est au Bikepacking : des sacoches ajustées sur le cadre qui dispensent d’équiper son vélo de portes-bagages. Mais généralement leur contenance est limitée et leur format moins pratique pour le chargement. Pour les cyclistes « normaux », les sacoches latérales sont encore un moyen très pratique de transporter ses affaires.

Deux ou quatre sacoches latérales ?

Les sacoches latérales vont généralement par paire, sauf pour les pique-niques ou les courts trajets. Leur volume est variable. Il va de 25 litres à 70 litres par paire environ. 40 litres/paire constitue un bon volume de chargement. Cela équivaut à  peu près à un sac à dos permettant d’emmener des affaires pour une semaine en vacances estivales. Pour le voyage à vélo il faut ajuster puisqu’on ajoute les outils, vêtements spécifiques de pluie ou de vélo etc.

Je dirais qu’une sacoche de guidon et deux sacoches faisant 40L la paire permettent une grande variété d’options, de la randonnée d’une semaine en gîte comme de voyager en autonomie avec matériel de camping. Evidemment dans ce dernier cas il convient d’avoir un sac de couchage peu encombrant, une tente compacte (qu’on pourra placer longitudinalement sur le porte-bagage) et de pouvoir ajuster le volume de vêtements que l’on emporte en fonction de l’espace restant dans les sacoches. Ainsi une sacoche contient réchaud, popote, sac de couchage, matelas et quelques petites affaires (chaussettes par exemple). L’autre contient la trousse de secours, l’outillage et les affaires de toilette, les vêtements et la nourriture de réserve ainsi que la nourriture achetée chaque jour. Le reste va dans la sacoche de guidon. Une fois la question du volume d’ensemble réglée, il faudra veiller à répartir les affaires de façon organisée et en essayant d’avoir un poids égal dans chaque sacoche. Enfin, le dessus du porte-bagages peut être utile pour placer, outre la tente, des sacs de faible encombrement, veste de pluie accessibles rapidement. A ne pas négliger.

Pour emmener plus d’affaires, pour prendre plusieurs paires de chaussures, si la saison nécessite d’avoir des vêtements chauds, pour ramener des bouteilles ou des souvenirs on envisagera de prendre quatre sacoches. Dans ce cas cela signifie que l’on équipe son vélo de porte-bagages permettant d’installer des sacoches sur la fourche, ce qui n’est pas toujours évident. Par ailleurs les sacoches avant ont généralement un moindre volume (25l/paire le plus souvent). La question de la répartition du chargement avant/arrière est très débattue. Cela pourra faire l’objet d’un article à part.

Pourquoi pas la remorque ?

C’est une solution en vogue. Notamment les remorques monoroue. Elles sont généralement adaptées à la plupart des vélos, grâce à un axe de serrage rapide de roue spécifique (plus long). Les remorques deux roues, elles, s’attachent également au niveau de l’axe de roue mais le plus souvent sur un seul côté grâce à un timon courbe. La remorque monoroue a l’avantage de la maniabilité et de l’étroitesse. Elle permet de passer sur des chemins, voire sentiers étroits. La remorque à deux roues a l’avantage de la stabilité et d’une plus grande capacité de chargement en général. L’accès aux bagages est simplifié sur les remorques et on peut les détacher facilement.

L’inconvénient majeur des remorques est la maniabilité. Elles créent au début un effet de ballant un peu étrange auquel on s’habitue. Mais s’il faut manoeuvrer ou soulever l’ensemble, par exemple pour monter dans un train ou un escalier, les choses se compliquent.

Découvrez notre rubrique sur les remorques vélo

Pour ceux qui aiment la précision, vous trouverez ici un lien vers des « Gear lists », des listes complètes et détaillées de matériel (en anglais) :

https://www.cyclingabout.com/category/equipment/gear-lists/